biletul zilei cota 2 cu meciuri din fotbal omnibet.ro biletul zilei cota 2 la pariuri sportive

Category : Dialogue social

Accueil/Archive by Category "Dialogue social"

Généralisation de la complémentaire santé: que faire dans les branches

Parménide vous offre quelques conseils pour bien négocier la généralisation de la complémentaire santé dans la branche.

Parménide vous accompagne dans ces négociations, de plusieurs façons:

– par la mise à disposition gratuite de la base Tripalio
– par un accompagnement à la définition stratégique en matière de complémentaire santé
– par la mise à disposition d’un kit de négociation
– sur devis, pour un accompagnement approfondi.

Parménide invente Tripalio, la première customer data en France

Tripalio est une base de données sociales gratuites, destinées à améliorer la connaissance des branches professionnelles et des conventions collectives. Initialement conçue pour l’assurance, Tripalio se déploiera peu à peu pour l’ensemble des secteurs.

La France compte 1.014 branches professionnelles, dont une moitié seulement comporte une véritable vie conventionnelle. Ce secteur mal connu est pourtant riche d’enjeux économiques et financiers: les branches sont souvent chargées de négocier des accords qui ont un impact fort sur la vie des entreprises.

Pour comprendre l’activité des branches, il faut compiler des dizaines de données complexes aux sources très hétérodoxes. Parménide a donc décidé de regrouper ces données dans un outil unique, mis gratuitement à disposition des utilisateurs. Ceux-ci peuvent requêter indéfiniment la base jusqu’à en extraire la substantifique moëlle.

A ce stade, la base est conçue pour le secteur de l’assurance: elle est donc centrée sur des données liées à la santé et à la prévoyance – éléments dont les assureurs ont besoin pour prospecter efficacement les entreprises dans le domaine de l’assurance collective de personnes. Mais son ambition est de dépasser rapidement ce seul secteur, notamment pour suivre l’actualité des négociations interprofessionnelles. A l’automne, Tripalio intégrera donc des données dans les domaines de la formation professionnelle. Entre autres.

Cette base de données est déployée en version bêta parce que l’ambition de Parménide est d’agréger l’ensemble de ses utilisateurs à sa construction. L’objectif est d’assurer une évolution constante de l’architecture et de l’ergonomie de la base pour l’adapter toujours un peu mieux aux besoins.

En ce sens, Parménide a eu le souci de déployer une customer data, c’est-à-dire une base de données centrée sur les besoins de ses clients.

En quoi cette ambition est-elle originale?

Un exemple simple: le programme initial n’avait pas intégré les données sur l’âge des salariés des branches concernés. Des assureurs ont fait utilement remarquer que ces données étaient pourtant utiles, puisque l’âge moyen d’un assuré est un élément de la tarification des contrats d’assurance. Aussitôt dit, aussitôt fait: les données démographiques ont fait l’objet d’une intégration dès le lendemain.

Cette logique agile préside à l’ensemble de l’architecture de la base. L’enjeu est de fournir un outil extrêmement évolutif, au gré du besoin des partenaires qui l’utilisent. En ce sens, il s’agit bien d’une customer data, étant entendu que les observations sont autant diffusées par les réseaux sociaux que par l’accès direct aux données.

 

 

61% des DRH placent la motivation de leurs collaborateurs en tête de leurs priorités

Le prestataire informatique ADP a publié une étude qui montre l’état des préoccupations des DRH. En voici le résumé:
  • L’enjeu majeur des DRH pour les 2 années à venir : l’engagement des collaborateurs pour 61 % d’entre eux, suivi de la gestion des risques psycho-sociaux pour 44 % et la gestion des talents pour 43 % des répondants.
  • Pour 2013, la gestion des compétences est la priorité pour 63 % des DRH, suivie de la gestion de la formation pour 59 % et du pilotage de la masse salariale pour 56 % des répondants.
  • Les DRH sont pour 76 % d’entre eux plutôt optimistes au sujet de la réalisation de leurs projets en 2013. Ce chiffre est de 68 % en ce qui concerne les prévisions de l’activité de leur entreprise.
  • 56 % des DRH éprouvent néanmoins des difficultés pour atteindre leurs objectifs.
  • 35 % d’entre eux ressentent un manque de reconnaissance de la fonction RH au sein de leur organisation.

Parménide devant l’Association des Journalistes de l’Information Sociale

Ce jeudi 8 novembre à 8h30, Eric Verhaeghe participera à une table ronde organisée par l’AJIS sur le thème de la compétitivité. Cette table ronde se déroulera au CAPE, près du Grand Palais.

Les autres invités sont Benjamin Coriat, auteur de livres fameux sur la méthode Toyota, Charles de Froment, responsable juridique chez Manpower, et Patrick Pierron, secrétaire national CFDT.

Épargne salariale: le forfait social passe à 20%

Mauvaise nouvelle pour les entreprises qui se sont dotées d’un dispositif d’épargne salariale: le forfait social passe à 20%.

Ce forfait taxe l’ensemble des versements des entreprises dans les dispositifs d’épargne salariale: intéressement, participation, mais aussi abondement du PEE ou du PERCO, des plans d’épargne retraite supplémentaire, ou de prévoyance complémentaire dans les entreprises de plus de 10 salariés. 

Continue Reading -

Conférence sociale: le calendrier des mois à venir

Le calendrier ci-dessus donne une représentation synthétique de la feuille de route arrêtée par le gouvernement à l’issue de la Conférence Sociale des 9 et 10 juillet.

Chaque couleur correspond à un groupe de travail. Les chantiers liés au redressement productif et à la fonction publique n’y figurent pas, parce que la feuille de route en leur impose aucun calendrier précis.

Pour ce qui concerne le redressement productif, on notera toutefois qu’une grande partie de ses chantiers dépend du groupe de travail sur le financement de la protection sociale. Comme le ministre Montebourg l’a annoncé à la Conférence Nationale de l’Industrie, le renouveau de la politique industrielle française passe en effet par une « diversification » des recettes de la sécurité sociale, dont chacun a compris qu’elle signifiait un transfert de cotisations vers des prélèvements fiscaux, probablement par la voie de la Contribution Sociale Généralisée.

Ce calendrier apparaît comme particulièrement chargé, à la limite de l’irréalisme.

Dès le mois de septembre, en plein débat budgétaire, gouvernement et partenaires sociaux doivent entamer des discussions nourries sur des sujets de fond, qui portent à la fois sur l’évolution du droit du travail et du droit de la sécurité sociale. L’ambition est donc très forte, et il paraît difficile de la concilier avec le temps social habituel, qui est beaucoup plus long.

Dès la fin 2012, plusieurs échéances doivent être tenues. En matière de formation professionnelle, le Conseil National doit avoir rendu une étude sur le compte individuel de formation. Dans le même temps, emplois d’avenir et contrats de génération doivent avoir abouti. Une concertation sur la constitutionnalisation de la loi Larcher se sera tenue. Le SMIC aura été réformé. Les rémunérations abusives seront encadrées par la loi. Les organisations patronales auront formulé des propositions sur leur propre représentativité, et Louis Gallois aura jeté les bases d’une nouvelle politique industrielle. Des orientations sur la sécurisation de l’emploi seront publiées.

Bref, l’action en matière sociale se fait tous azimuts.

Il faudra suivre dès le 21 septembre l’ouverture de la négociation sur l’égalité professionnelle homme/femme et la qualité de vie au travail, dont le gouvernement fait une mesure-phare, sous l’égide de Najat Vallaud-Belkacem.

Dès la fin 2012, un premier bilan sera utile. Le gouvernement a prévu de le dresser lui-même. Quelles seront les réalisations effectives et efficaces de cette agitation? Rendez-vous dans 5 mois.